Le Salon des Nouvelles Tendance du Bâtiment

Palais des expositions, les Pins Maritimes, Alger - Algérie
Du 21 au 25 Novembre 2013
               
 Friday, 18 August 2017 Français Anglais
      Newsletter
      Contact
      Profil des exposants
      Nos partenaires
  Tapez votre mot de passe
 
   
   Pour plus d'économie d'énergie dans le résidentiel - Des équipements à efficacité énergétique sur le marché

<<< Retour

Les fenêtres en PVC et à double vitrage, des équipements à efficacité énergétique éprouvée ont fait l'objet d'un large débat au cours d'un séminaire international organisé dimanche dernier à Alger par l'Agence pour la promotion et la rationalisation de l'utilisation de l'énergie (APRUE) et l'Institut algérien de la normalisation (IANOR). Les participants à cette réunion ont mis en exergue le fait que le gros de l'énergie s'échappe par les fenêtres et que le gros de la consommation d'énergie est enregistré dans le résidentiel.

D'où, ont-ils noté, cette nécessité de s'équiper en fenêtres PVC, parce qu'il s'agit d'un procédé qui a une influence importante sur les économies d'énergie, ainsi que sur l'amélioration des conditions générales de vie, en maintenant la chaleur en hiver et l'air frais en été, et en atténuant l'agression sonore de l'extérieur.

 La matière qui entre dans la fabrication de ces fenêtres en PVC répond à des normes reconnues, soulignent les experts ayant participé à la rencontre. Seulement, tout ne semble pas clean dans le processus de fabrication de ces équipements, comme l'a lassé entendre le patron de BKL Industrie, une entreprise algérienne spécialisée dans les fenêtres en PVC.

Il a estimé que si le coût global de ces fenêtres semble un peu élevé, c'est parce qu'il reflète une bonne qualité de l'équipement. Présent à ce séminaire, le directeur général de l'APRUE, Mohamed Salah Bouzriba, a mis en relief le fait que le recours à des procédés et à des matériaux de construction à efficacité énergétique peut générer jusqu'à quarante pour cent d'économie d'énergie. Il a recommandé cependant qu'il faut y recourir de manière graduelle, car il est important au préalable de maîtriser les techniques, les coûts de réalisation et surtout les introduire dans les cahiers des charges.

Plusieurs questions, concernant notamment la formation, ont été posées par des architectes et chefs d'entreprise invités à cette conférence. La pose de ces fenêtres pose problème, parce qu'il n'y pas de gens formés à ces équipements, et que ceux qui en importent ne forment pas, souligne M. Touleb, patron d'une entreprise privée sise à Boumerdès. Du point de vue juridique, une loi se rapportant à la maîtrise de l'énergie a été élaborée en 1999. Côté expérimentation et pratique, un projet pilote en économie d'énergie portant sur six cents logements a été mise en route.

 

<<< Retour

 

Par Youcef Salami *

La tribune / 09 Mars 2010

 
     
 
 

   

 
SIVA 2010 Tous droits réservés